ACHETER DE L'ORLe meilleur investissement pour placer votre argent

Tout ce qu'il faut savoir sur le rachat de bijoux vintage

Vendre des bijoux classiques requiert une bonne vue et un esprit aiguisé. Il existe différents types de bijoux en or ou en argent qu’il est important de connaitre avant de les vendre ou, si vous êtes collectionneur, de racheter des pièces anciennes.

Tout ce qu'il faut savoir sur le rachat de bijoux vintage

Classification des bijoux

  • Les bijoux anciensIls peuvent avoir une signification différente selon les personnes. Par exemple, vous pouvez penser automatiquement à la bague en diamants de votre grand-mère, tandis qu’une autre personne peut penser à un bracelet de bakélite de couleur ambre. La bijouterie ancienne est généralement décrite comme celle datant de plus de 100 ans
  • Les bijoux classiques: ils sont souvent définis par de vieilles pièces de bijoux fabriquées depuis la période Rétro Moderne des années 40 jusqu’aux années 80
  • Les reproductions vintage : elles ont été récemment fabriquées avec un style classique ou inspirées à partir de pièces de bijoux classiques. Les reproductions vintage ont l’apparence de pièces classiques ou anciennes sans les étiquettes de prix élevés que possèdent les pièces de bijoux anciens

Dans l’optique de vous procurer un complément financier, vos bijoux anciens en or ou en argent peuvent être rachetés par différents professionnels comme un bijoutier ou une boutique d’achat/vente d’or comme bijoux-cash.fr. Il est important de visiter plusieurs professionnels avant de faire votre choix.

Les différents types de bijoux anciens et vintage

  • Les bijoux de bakélite : la bijouterie de bakélite est aussi connue sous le nom de Cataline. La bakélite est une résine synthétique dense qui peut être moulée et taillée pour en faire, entre autres, des bijoux. Les objets décorés de bakélite de l’époque de la grande dépression (1873-1896), étaient créés en intégrant couleur après couleur. Aujourd’hui, ce sont des pièces de collection
  • Les colliers : les colliers de l’époque victorienne sont faits de chainons rectangulaires gravés qui semblent paraître de minuscules livres. De grands médaillons sont souvent ajoutés pour avoir une touche de sophistication
  • Le pendentif « camélia » : il se réfère à un style de taille où un dessin apparaît en relief sur la superficie. Taillés sur une carapace ou sur une pierre comme la sardonyx, les médaillons les plus communs sont des portraits de femmes populaires des périodes victoriennes
  • Les bijoux de celluloïd : ils sont fabriqués avec un des premiers plastiques de la fin du XIX siècle. Tiré d’une fibre naturelle de plante, le celluloïd fut utilisé pour une grande variété d’objets y compris des accessoires pour les cheveux
  • Les doublets : ce sont deux pièces de bijoux bon marché (en général un grenat et un cristal coloré) adossées ensemble pour créer l’illusion d’un rubis, d’une émeraude ou de pierres précieuses tout aussi impressionnantes

Toujours des bijoux…

  • Les bijoux en « filigrane » : c’est une technique d’orfèvrerie qui consiste à fabriquer de minuscules fils torsadés avec un métal précieux comme l’or ou l’argent et dédiée à la bijouterie
  • Les bijoux de jais : le jais est un minéral dur, noir et brillant mais peu lourd. C’est un type de charbon fossilisé qui fut extrait surtout près de Whitby en Angleterre. Cette pierre fut utilisée dans la bijouterie à l’occasion des deuils pendant la période victorienne. C’est la reine Victoria qui la popularisa après la mort de son mari en 1861. Beaucoup de veuves suivirent la tradition de se vêtir de deuil et de porter ce type de bijoux
  • Les broches de dentelle : les femmes de l’époque victorienne et édouardienne utilisèrent des broches de dentelles pour tenir leurs foulards
  • Les micros mosaïques : faits avec de minuscules fragments de pierres, de cristal ou d’autres matériaux de couleur, les micros mosaïques sont des petites décorations communément rencontrées sur des broches